PLOUF - Une histoire de la baignade dans le Léman

06.04.2017
MUSEE DU LEMAN
NYON

À la belle saison, quelques rayons de soleil suffisent pour que les 121 sites de baignade répartis autour du Léman soient pris d’assaut. Mais le lac n’a pas toujours été aussi prisé. Effrayés ou dégoûtés, les baigneurs sont souvent allés se faire voir ailleurs. D’autres auraient bien piqué une tête dans cette petite mer des Alpes, mais leur époque ne le permettait pas. La faute aux croyances, aux bonnes mœurs ou à la pollution.
Cette exposition raconte l’histoire riche et bigarrée de la baignade dans le Léman. On y parle d’architecture, de qualité de l’eau, de mode et d’hygiène… On y croise des sportifs, des curistes, des touristes et des lavandières, mais aussi Voltaire, Hergé, Courbet, Louis XVIII, et Brigitte Bardot… On s’y lance dans un grand tour du lac au fil des siècles, avec escale à Vevey, Lausanne, Genève, Montreux, sans oublier Thonon et Évian… les-Bains.

A découvrir jusqu'au 30.09.2018

T'as d'beaux oeufs, tu sais

31.03.2017
MAISON DE LA RIVIERE
TOLOCHENAZ

Venez découvrir l'étonnante diversité des oeufs que l'on peut trouver dans le règne animal, les types de nid ou les soins promulgués par les parents à la génération suivante. Dinosaures, oiseaux, reptiles, poissons, amphibiens et même mammifères sont au rendez-vous !

A découvrir jusqu'au 20.08.2017

Trop c'est trop !

04.03.2017
MUSEE ROMAIN DE LAUSANNE-VIDY
LAUSANNE

Bien qu’il appartienne au règne animal, l’être humain se considère volontiers comme une créature à part, au-dessus des autres espèces vivantes, en droit de dominer et d’exploiter la nature à sa guise. Et depuis toujours, il est enclin à l’orgueil, à l’inconscience, à la démesure.
Dans la mythologie antique, ce genre d’excès portait un nom: l’hubris (hybris en grec). Et c’était le pire des crimes. Il bafouait l’œuvre des dieux en détruisant l’ordre, l’harmonie et l’équilibre (cosmos) et en provoquant l’inverse: la pagaille et le dérèglement (chaos). 
Aussi le crime d’hubris était-il lourdement sanctionné: pour avoir transgressé les limites fixées aux humains et usurpé les prérogatives divines, Prométhée, Dédale, Esculape, Midas, Erysichthon ou Narcisse ont essuyé la colère des dieux. Leur châtiment fut terrible.
Le rappel de ces mythes anciens n’est peut-être pas inutile à l’heure où l’espèce humaine, avec sa science et sa technologie, bouleverse l’ordre du monde. Elle exerce une emprise démesurée au point d’ouvrir une nouvelle ère géologique: l’Anthropocène. L’activité humaine marque la planète entière, modifiant durablement son sol, ses eaux et son climat tout en provoquant une extinction massive des espèces vivantes. Mu par la logique du profit et l’illusion d’une croissance économique perpétuelle, Homo sapiens rompt ainsi l’équilibre naturel et refaçonne la Terre: une forme d’hubris qui, comme dans la mythologie, conduit au chaos?
Déjà maître du monde, l’animal humain aspire désormais aux pouvoirs d’un dieu. Récusant les limites de son corps, il parle de transhumanisme et rêve d’immortalité. Abrogeant les lois de l’évolution, il développe le bionique, l’intelligence artificielle, le clonage ou les assemblages génétiques. Et même quand elles sont motivées par de belles causes comme la curiosité scientifique ou la recherche médicale, la plupart de ces innovations deviennent militaires ou mercantiles. 
Des exemples? Des chèvres transgéniques produisent, grâce à deux gènes d’araignée, du lait aux fibres de soie destinées à la confection de gilets pare-balles. La société Glofish commercialise outre-Atlantique des poissons d’aquarium fluorescents par adjonction de gènes de méduse. Des organes humains artificiels sont connectés directement au système nerveux et actionnés par la pensée. Des enfants cajolent des chiens ou des chats robotiques. Des milliardaires projettent de devenir immortels en transférant leur conscience dans des cerveaux numériques…
Entre raison et déraison, entre progrès et dérive, tout est affaire de limite éthique. Mais l’éthique est débordée par la technique et déclassée par la finance… Là encore, l’humain succombera-t-il à l’hubris et au chaos?
Confrontant les mythes du passé et les enjeux du présent, l’exposition Trop c’est trop! aborde ces questions sous un angle ludique, drôle et parfois inquiétant. Au supermarché HUBRIS, les nombreux articles en vente anticipent un futur plausible, où créations transgéniques, gadgets transhumanistes, compagnons robotiques et autres produits repoussent les limites. Entre dérives technologiques, délire consumériste, inconscience écologique et culte narcissique, HUBRIS propose un assortiment riche et varié! Mais comme dans tout magasin, il faut passer à la caisse: la note pourrait bien être digne des antiques punitions divines. Pour une issue moins douloureuse, la leçon des anciens mythes rejoint les solutions alternatives modernes: se connaître soi-même, ménager les équilibres naturels, respecter la Terre et la vie, cultiver la modération, ne pas indexer le bonheur sur la richesse matérielle, promouvoir le partage équitable et solidaire. Utopique? Sûrement... Alors, cosmos ou chaos?

A découvrir jusqu'au 07.01.2018

T'es sûr-e ?

15.02.2017
ESPACE DES INVENTIONS
LAUSANNE

Dans cette exposition interactive composée d’expériences simples, étonnantes, stimulantes et toujours scientifiques, saurez-vous deviner ce qui va se produire ? C’est ce que l’Espace des inventions vous suggère : observez, laissez parler votre intuition (en sachant que s’il est parfois bon de l’écouter, il lui arrive aussi de se tromper...), réfléchissez, échangez, décidez et ensuite bien sûr... expérimentez ! Que vous ayez eu tort ou raison, qu’importe... l’essentiel n’est pas là, on apprend plus sûrement en se trompant.
Et c’est à travers des empilements de caisses colorées dans un style Bauhaus que les visiteurs plongent leur curiosité, leur avidité à toucher et à manipuler et leur urgence à deviner juste...
« T’es sûr-e ? » est ainsi une exposition pour taquiner de la science ensemble avec humour et décontraction, où les expériences sont dans tous les cas les seules à avoir toujours raison !

A découvrir jusqu'au 15.07.2018

PETITS CALEPINS D’UNE PASSEUSE DE SCIENCE

25.01.2017
MUSEE ET JARDIN BOTANIQUES CANTONAUX
LAUSANNE

Dessins d'Ariane Goetz.
Elle dit qu'elle préfère toujours prendre les petits sentiers de la vie plutôt que l’autoroute qui va vite et tout droit, et qu'elle a besoin d’arbres, de nature, de sons, d’odeurs végétales pour se ressourcer et trouver l'inspiration. Celle-ci naît à la vue  d'une plante poussant sur le trottoir, d'une collection de noisettes difformes, d'une graine devenant plantule ou d'un coquelicot arborant ses organes reproducteurs.
Ariane Goetz, qui lors de ses études se révélait, selon ses professeurs, particulièrement à l’aise dans l’expression autant figurative que réaliste, qu'elle dotait parfois d’une petite touche impertinente, a décidé d'en faire son métier en 2008-2009. Elle réalise ses premiers travaux à l'Atelier Artefaxe, sous l'aile d'Anne Wilsdorf et d'Henri Meyer.
Dotée d'un solide sens de l'humour et de la dérision, elle élabore, pour le plaisir, de menus calepins –un par semaine–, qui sont autant de petits laboratoires où elle mène quantité d'expérimentations graphiques. Elle y exprime ses interrogations, illustre ses rencontres, et décrit les situations drôles ou incongrues vécues sur le chemin quotidien. Car l'humour, dit-elle, est une forme de jiu-jitsu symbolique et, comme toute activité sportive, il doit être nourri et entraîné. C'est la méthode Coué, dessinée, et un peu améliorée, selon Ariane Goetz.
Ces calepins bourrés d'idées sont autant de petites graines qu'elle sème et se réjouit de voir germer ensuite dans ses travaux d'illustratrice scientifique car le partage de ses découvertes avec le public est au centre de son activité de «passeuse» de science. Dessinatrice jeunesse au Magazine Wapiti, elle signe aussi les illustrations de quelques livres tel «Tout pour le loup ... et le reste», publié aux éditions Pommier.

A découvrir jusqu'au 23.04.2017

Manger: la mécanique du ventre

26.11.2016
MUSEUM D'HISTOIRE NATURELLE
NEUCHATEL

De la bouche à l’anus, c’est une véritable odyssée digestive que propose l’exposition qui s’attache à redonner ses lettres de noblesse à un processus dont les bruits et les résultats sont souvent mésestimés. Que met-on dans son assiette et comment notre organisme parvient-il à en extraire les nutriments ? Sommes-nous vraiment gouvernés par notre microbiote ? Et quelle est l’utilité des estomacs multiples des ruminants ? Mais si la digestion reste un processus interne, les choix alimentaires en disent long sur notre rapport à l’environnement. Rythmée par les créations musicales des Petits Chanteurs à la Gueule de Bois, l’exposition questionne et place dans une nouvelle perspective un acte quotidien qui se révèle moins anodin qu’il n’y parait.

A découvrir jusqu'au 26.11.2017

Les portes de la fantaisie

22.11.2016
ESPACE DES INVENTIONS
LAUSANNE

Derrière la tranquillité de la campagne, l'œil est attiré par la présence de portes placées dans le paysage. Entrez dans l'univers de l'architecture, un monde rempli de personnages inventifs et de monuments surprenants, un espace entre le rêve et la réalité, le passé et le futur. Ces édifices ont-il toujours existé, existent-ils ou existeront-ils vraiment un jour?
Une collaboration entre le Centre vaudois d'aide à la jeunesse et le Museo in Erba (Tessin), sur une idée de Mao Fusini
Âges conseillés : 4 à 11 ans

A découvrir jusqu'au 18.06.2017

Délicatesse naturelle

11.11.2016
MUSEE ET JARDINS BOTANIQUES CANTONAUX
LAUSANNE

Au gré de nos promenades, dans une nature dont nous percevons subtilement la multitude de vies, de formes et de couleurs, notre regard se perd parfois dans un univers d'aspect uniforme. S’arrêter, observer, s’imprégner de ces différences et capturer ce monde subtil est à l'origine du travail photographique de Sonia Cantore.
Photographe amateur, elle nous invite au travers de son exposition « Délicatesse naturelle » à porter notre attention sur un univers de détails et de couleurs et nous révèle, grâce à la macrophotographie, ce que parfois nous ne pourrions voir à l’œil nu.
Mue par la curiosité, la créativité et le désir de partager ses découvertes, Sonia Cantore met en scène une forme d’intimité de la nature et nous en révèle la fragilité et la délicatesse dans une atmosphère empreinte de sensibilité.

A découvrir jusqu'au 18.12.2016

Dinosaures

24.09.2016
MUSEUM D'HISTOIRE NATURELLE
GENEVE

Véritables icônes de l’histoire naturelle, les dinosaures reviennent au Muséum de Genève pour une exposition temporaire unique de près de 1000 m2!
Plusieurs fossiles de stature internationale dont une première mondiale s’installeront dans ses murs. L’exposition s’appuie sur une collection remarquable de fossiles de dinosaures mise au jour dans l’État du Wyoming aux États-Unis par l’équipe de paléontologues suisses du Sauriermuseum d’Aathal près de Zurich, partenaire du projet.
C'est l’occasion pour toutes et tous de découvrir la magie et l’émotion liées aux fouilles paléontologiques, de changer quelques idées reçues tenaces sur ces animaux disparus à la lumière des travaux scientifiques les plus récents, mais aussi d’admirer le spectacle toujours saisissant des squelettes géants de certains de ces animaux les plus emblématiques.
Des dinosaures sans chair mais en os, plus vrais que nature! Alors que l’évolution des nouvelles technologies offrent sans cesse de nouvelles perspectives pour leur étude et leur représentation, l’exposition rappelle que les fossiles restent les seuls témoins authentiques de notre histoire et de nos origines et qu’ils doivent être considérés à ce titre comme des biens de valeur universelle pour l'humanité.
Un voyage dans le passé entre sciences et émotions pour emporter des souvenirs impérissables et une image plus réelle mais non moins fascinante du monde des dinosaures.

A découvrir jusqu'au 12.03.2017

POP ART, MON AMOUR

24.09.2016
MAISON D'AILLEURS
YVERDON-LES-BAINS

Quel point commun peut-on trouver entre Tadanori Yokoo – un des plus grands artistes contemporains japonais – et les mangas de science-fiction ? Apparemment, aucun. Et pourtant, outre le fait que les noms de Yokoo et des mangaka sont en général peu connus dans nos contrées, les affiches sérigraphiées du premier procèdent d’un mode de création sensiblement identique à ces bandes dessinées tant adulées de nos jours : toutes s’inspirent en effet de motifs au départ non japonais (Pop Art, science-fiction), les font entrer en résonance avec l’esthétique nippone (emakimono, ukiyo-e) et créent des œuvres hybrides qui, à leur tour, viendront influencer les travaux des artistes ou dessinateurs européens et américains.
À mi-chemin entre Japon et Occident, vous êtes invité à découvrir une exposition hors du commun où les œuvres de Tadanori Yokoo et d’Osamu Tezuka dialoguent avec l’installation multimédia de Joanie Lemercier et le patrimoine de la Maison d’Ailleurs.

A découvrir jusqu'au 30.04.2017

PARASITES, L'EXPOSITION QUI DÉMANGE !

22.09.2016 
MUSEE DE ZOOLOGIE
LAUSANNE

Si je vous dis le mot « parasite », vous visualisez une minuscule bestiole et commencez instantanément à vous gratter !
Mais que signifie ce terme pour un biologiste ? Un parasite est un organisme qui utilise un autre être vivant pour vivre et éventuellement se reproduire.
Les parasites sont surtout connus parce qu’ils causent des maladies chez l’être humain. Au-delà de cet aspect, ils jouent un rôle crucial dans beaucoup de processus biologiques, sont un moteur de l’évolution et participent à l’équilibre – ou au déséquilibre – de l’ensemble des espèces d’un milieu.
Ils peuvent expliquer les couleurs aberrantes observées chez certaines espèces d’oiseaux ou encore les comportements saugrenus de certains de leurs hôtes. Ils expliquent l’importance de la reproduction sexuée dans le monde vivant.
Au-delà de la puce de canard ou de la malaria, les parasites ont adopté un mode de vie fascinant, révélé dans cette exposition et par le biais des nombreuses activités de médiation qui l'accompagneront.

A découvrir jusqu'au 20.08.2017

Mystères et graffitis

24.09.16
VILLA ROMAINE DE PULLY
PULLY

Tour à tour scientifique et explorateur du temps, découvre les secrets de l’archéologie. Des énigmes ludiques, des jeux malins et une expérience à partager en famille… c’est parti pour un voyage à l’époque romaine !
Dans une somptueuse villa du 2e siècle, un graffito a été retrouvé sur une peinture murale... Qui a osé dessiner un char sur les belles fleurs de la fresque du salon ? Le peintre ? Un serviteur ? Un enfant du domaine ? C’est à toi de rassembler les pièces du puzzle pour résoudre le mystère ! Du salon à la cuisine, en passant par les thermes et le jardin, rencontre les habitants de la villa qui te donneront de précieux indices pour démasquer le coupable.

A découvrir jusqu'au 02.07.2017

LOUP - DE RETOUR PARMI NOUS

17.09.2016
MUSEE D'HISTOIRE NATURELLE
FRIBOURG

Le loup est sur toutes les lèvres ! Dans les journaux, les contes, les films… Mais qui l’a effectivement déjà vu ? D’ailleurs, savez-vous qu’il est de retour parmi nous ?
Qui dit retour dit d’abord départ ; et celui du loup, au 19e siècle, fut très mouvementé. Découvrez pourquoi et avec quel acharnement l’homme s’est débarrassé de cet animal qu’il considérait comme un concurrent. Tué en 1837, le dernier loup du canton de Fribourg fut naturalisé dans une posture effrayante qui en dit long sur l’image que l’on se faisait alors de cet animal.
 Si, durant des siècles, la cohabitation semblait impossible, l’environnement et l’opinion publique ont aujourd’hui évolué, rendant possible une lente recolonisation. Mais d’où viennent ces loups, et où sont-ils ? Comment ont-ils réussi à revenir et à retrouver une place dans un pays aussi peuplé que la Suisse ? Découvrez les aptitudes qui leur ont permis de s’adapter à ce nouvel environnement.
Simultanément, de nouveaux conflits et défis sont apparus, qui placent à nouveau le loup au coeur des débats. Le loup est présent dans l’imaginaire de chacun et de chacune, en bien ou en mal. Or les émotions guident souvent les opinions. Quelle place sommes-nous prêts à lui laisser à ce nouveau voisin, pour lui permettre de rester parmi nous ?

A découvrir jusqu'au 20.08.2017

Pas de panique !

14.09.2016
MUSEE DE LA MAIN UNIL-CHUV
LAUSANNE

LA PEUR, NOTRE MEILLEURE AMIE OU NOTRE PIRE ENNEMIE?
Comment la peur naît-elle dans notre cerveau et dans celui des animaux? Comment se transmet-elle ensuite à l'organisme? Que se passe-t-il quand ces mécanismes se grippent? Quelles sont nos phobies discrètes et nos angoisses envahissantes?
Cette exposition tout public, résolument interactive et ludique, offre un voyage aussi surprenant qu'inattendu au pays de la peur, une émotion que chacun d'entre nous a ressentie sans pour autant en connaître les ressorts intimes. Une occasion d'en apprendre plus sur nos petits et nos grands frissons et sur les traitements qui sont aujourd'hui proposés pour soigner certains troubles anxieux.
Conception: Pierre-Yves Frei et le Dr Mona Spiridon, Université de Genève en collaboration avec l'Université de Zurich. Scénographie : studio KO.

A découvrir jusqu'au 23.04.2017

 

Les collections invisibles du MCAH

30.08.2016
MUSEE CANTONAL D'ARCHEOLOGIE ET D'HISTOIRE (MCAH)
LAUSANNE

Le Musée cantonal d’archéologie et d’histoire conserve depuis 165 ans aussi bien des trouvailles issues de fouilles de terrain que des pièces acquises par des dons, legs ou achats. La plus grande partie des collections (environ 140 000 numéros d’inventaire) est conservée dans ses réserves, principalement au Dépôt et Abri de Biens Culturels de Lucens mais également au dépôt lapidaire de la Cathédrale de Lausanne. Afin de faire profiter de ses collections invisibles le plus grand nombre, le MCAH a décidé de révéler saison après saison ses trésors : objets d’archéologie classique méditerranéenne, égyptologie et pièces ethnographiques constituent ainsi la première série sélectionnée.
On y découvre des collections acquises dans les années 1860 lors de grandes ventes aux enchères parisiennes (vente Raifé, vente Prince Napoléon, vente des Vergers), ainsi que des dons et des achats du 19e et du début du 20e siècle (collections d’Océanie, d’Afrique et d’Amérique).

A découvrir jusqu'au 30.04.2017

Objectif Terre: Vivre l’Anthropocène

18.06.2016
MUSEE DE LA NATURE
SION

Le Musée de la nature du Valais présente du 18 juin au 8 janvier «Objectif Terre», une exposition pionnière qui thématise et rend sensible la notion d’Anthropocène. Grâce à une mise en perspective historique, elle invite à la réflexion et à la recherche de solutions.

L’Anthropocène : une nouvelle ère géologique
L’humanité traverse une nouvelle ère géologique: l’Anthropocène. Pour la première fois, l’Homme est devenu, sur un temps très court, quelques centaines d’années, une force capable de transformer radicalement le milieu naturel. Les problèmes environnementaux contemporains qui en découlent dépassent largement la seule thématique du climat. Pour sortir de l’impasse, l’enjeu n’est pas simplement scientifique et technologique. Il est d’abord culturel et anthropologique. L’Anthropocène se présente comme une formidable opportunité de repenser notre relation à la nature pour tisser des liens avec elle et devenir des terriens à part entière.

A découvrir jusqu'au 08.01.2017

Carapaces et sortilèges

16.06.16
MUSEE CANTONAL DE ZOOLOGIE
LAUSANNE
 

Sculptures de François Chapelain-Midy
Formé à la très réputée école Boulle de Paris, François Chapelain-Midy crée une entreprise de taxidermie qu’il maintiendra en activité jusqu’en 1973. Il se tourne ensuite vers la restauration et le soclage de minéraux et d’art primitif, le travail des métaux et de la pierre, avant de devenir sculpteur. Passionné depuis son plus jeune âge par la nature et par le monde animal, son bestiaire est principalement peuplé d’insectes en bronze, ciselés et patinés, allant du brun au vert. Le musée de zoologie est très heureux d’accueillir pour la première fois en Suisse cet artiste exceptionnel, et de mettre en regard collections scientifiques et œuvres d’art.

A découvrir jusqu'au 15.08.2016

Alimentarium 2016

04.06.2016
ALIMENTARIUM
VEVEY

Après 9 mois de travaux, l’Alimentarium a réouvert ses portes le 4 juin 2016. C’est un Musée entièrement repensé qui a accueilli les visiteurs: de la nouvelle exposition permanente aux espaces de restauration, de détente ou d’expérimentation, en passant par les ateliers culinaires ou le site Internet. En phase avec les préoccupations et les usages de son temps, l’Alimentarium millésime 2016 est un Musée de nouvelle génération. Désormais accessible en tout temps et en tout lieu grâce à son nouvel écosystème digital, il est appelé à devenir un centre de référence mondial en matière d’alimentation et de nutrition. Un Musée à déguster sans modération, sur place ou des quatre coins de la planète ! 

Amazonie: Le chamane et la pensée de la forêt

20.05.2016
MUSEE D'ETHNOGRAPHIE DE GENEVE
GENEVE

Le MEG consacre son exposition aux Indiens de l’Amazonie. Conservant l’une des plus importantes collections ethnographiques dans ce domaine (près de 5000 pièces), le Musée présente pour la première fois un large ensemble d’objets provenant de neuf pays du bassin amazonien.

Des chatoyantes parures de plumes, des sarbacanes, des arcs et des flèches au curare, des nécessaires pour la prise d’hallucinogènes utilisés par les chamanes mais aussi des instruments de musique ou des céramiques plongent le public dans une atmosphère mystique. Ces objets invitent à la découverte du chamanisme et de l’univers de la forêt.

«Amazonie. Le chamane et la pensée de la forêt» aborde aussi le thème du respect des droits des indigènes, de la défense de leur écosystème et de leur mode de vie. Elle donne la parole à des leaders amérindiens qui œuvrent aujourd’hui pour la sauvegarde de leur environnement et de leurs traditions ancestrales.

Cette exposition propose aux visiteurs une expérience immersive grâce à la richesse visuelle de ses collections, ainsi qu’aux installations sonores qui récréent l’ambiance de la forêt amazonienne. Des films et des photographies viennent compléter le parcours.

A découvrir jusqu'au 08.01.2017

 

Le jardin des pharaons

20.05.2016
MUSEE ET JARDINS BOTANIQUES CANTONAUX
LAUSANNE

Les végétaux avaient une grande importance dans l'Egypte du Nouvel Empire (vers 1539 à 1077 av. J.-C. ; XVIIIe à XXe dynasties), âge d'or de la civilisation égyptienne : l'agriculture, rythmée par les crues du Nil, a permis la subsistance au milieu du désert d'une société déjà complexe. Symboles de pouvoir, beaucoup de végétaux étaient exhibés dans des jardins d'agrément ou sur des couronnes et des guirlandes portés par les vivants comme par les défunts.

L'exposition présente des plantes vivantes cultivées à l'époque des pharaons au Jardin botanique et, au Musée, les très rares guirlandes de fleurs trouvées dans les tombes ainsi que des objets égyptiens. Elle décrit le travail des archéobotanistes qui ont épaulé les égyptologues et décodent encore aujourd'hui les restes des végétaux du passé. Finalement, elle compare les civilisations égyptienne et européenne dans leurs contextes culturel et climatique. Cette exposition sur une civilisation tributaire des aléas du climat et du Nil, nous renvoie au monde occidental actuel dans une perspective de changements climatiques rapides.

A découvrir jusqu'au 30.10.2016