Terra incognita

05.05.2018
ESPACE ARLAUD
LAUSANNE

De la redécouverte des globes Mercator aux terrritoires visuels de Marco de Francesco
Au départ il y a la découverte à l’Université de Lausanne (UNIL) de deux globes, l’un terrestre et l’autre céleste. Ce fut le début d’une belle aventure scientifique pour comprendre, analyser et authentifier ces objets dont on pouvait penser – et on n’avait pas tort – qu’ils étaient sortis au 16ème siècle du fameux atelier européen de Mercator, le père de la cartographie moderne.
Au terme d’une passionnante enquête ayant impliqué tout un réseau d’experts dans trois facultés de l’UNIL et ailleurs en Suisse, il a été possible d’authentifier ces deux pièces puis de les restaurer pour les consolider et les maintenir en l’état sur le long terme. Une procédure de numérisation a alors été lancée, permettant aux chercheurs et au public d’explorer ces globes de près, de leur superposer des cartes plus récentes pour comparer l’état des connaissances d’hier et d’aujourd’hui, de zoomer sur les parties écrites dans une savante hiérarchie d’origine orchestrée par différentes polices de caractère ou tout simplement d’apprécier la beauté de ces globes, en souriant ou en frissonnant comme les navigateurs d’autrefois devant les monstres marins illustrant une représentation du monde entre magie et conquête scientifique.

Et maintenant, l’expo ! Du 5 mai au 15 juillet 2018, dans le vaste espace du Musée Arlaud à Lausanne, l’exposition confronte deux univers par-delà les siècles : celui du géographe flamand Gerardus Mercator et celui de l’architecte plasticien lausannois Marco de Francesco. Tous deux conjuguent la technologie et l’esthétique, la pensée abstraite et l’artisanat le plus minutieux pour (faire) réfléchir leur époque. Les interactions suscitées par cette rencontre entre ciel et terre, où la mer prend une place énorme à l’heure où des migrants dans la détresse atteignent l’île de Lampedusa (une œuvre de Marco de Francesco en témoigne directement), seront alimentées par le regard et la curiosité des visiteurs.

La fameuse et unique paire suisse de Globes Mercator sera installée en vitrine, le processus d’authentification et de restauration sera présenté, de même que la valeur ajoutée du «système Mercator» dans l’histoire de la cartographie. Cette exposition met en scène un périple dans l’espace et le temps aux confins de la science et de l’art, de la connaissance et de la contemplation, de la réflexion et de l’action. Les professeurs de l’UNIL – notamment Micheline Consinschi et Dominique Bourg – ont été à l’œuvre pour vous faciliter le voyage. A vous maintenant d’en explorer les possibilités.

A découvrir jusqu'au 15.07.2018