PRIX à L'ENCOURAGEMENT DE PROJETS

Depuis 2017, le RRSC propose chaque année à ses membres de participer à un prix à l’encouragement de projets. Ce prix est destiné à contribuer au développement d’une culture de sciences citoyennes en Suisse romande au travers de collaborations initiées par ses membres. Doté d’un montant de 10'000 CHF, il a été conçu pour récompenser un seul et unique projet. 


Edition 2018

Pour sa deuxième édition, le Prix a été attribué à la Fondation Jean-Marc Landry (FJML) et l’Interface sciences-société / L’éprouvette de l’Université de Lausanne (UNIL) pour leur projet commun d’atelier de médiation scientifique sur le loup, intitulé « Ménager la chèvre et le loup ! ». 

Cet atelier propose de mettre sur pied un atelier interdisciplinaire de médiation scientifique dont le but sera, selon les porteurs du projet, « de déployer la problématique du loup dans notre société, afin de l’approfondir, puis éventuellement de la dépasser, à la lumière des apports scientifiques les plus pertinents. Il s’agit d’une démarche d’intervention dans le débat public, où la démystification du loup, tant du point de vue de ses détracteurs que de celui de ses défenseurs, vise à favoriser le dialogue entre les différents protagonistes ».

Le Jury, qui s’est réuni le 18 mai 2018, a dû faire son choix parmi 6 projets. La grande part faite au dialogue et le fait qu’il prévoit d’atteindre les publics concernés en se rendant directement dans les régions rurales ont finalement fait pencher la balance en faveur du projet d'atelier sur le loup.

Le Jury était composé cette année d'Aurélie Coulon (RTS), Igor Chlebny (Bureau Presse et Promotion - Université de Neuchâtel) et de Béatrice Pellegrini (présidente du Réseau romand Science et Cité).


Edition 2017

La première édition a permis de rassembler sept projets présentant des formats variés et impliquant, pour certains, jusqu'à quatre partenaires. Lors de sa réunion, le Jury a décidé à l’unanimité d’attribuer le prix au projet porté conjointement par L'éprouvette, le laboratoire public de l’Université de Lausanne (UNIL), et les Musée et Jardins botaniques cantonaux (MJBC), dénommé « Sauvageons en ville ». Ce projet proposera dès le printemps 2018 une offre de rencontres scientifiques et culturelles en milieu urbain, afin de montrer les formes que revêt la nature en ville et questionner les liens que les citoyens entretiennent avec elle.

L’originalité du projet, son côté expérimental et le fait qu’il propose de faire sortir les scientifiques de leurs laboratoires sont parmi les arguments qui ont convaincu le Jury. Ce dernier était composé d’un membre du Comité du RRSC (Laurence-Isaline Stahl-Gretsch, vice-présidente), d'un journaliste scientifique (Sebastian Dieguez, hebdomadaire satirique Vigousse) et d’une représentante d'université (Farida Khali, Université de Fribourg).

L'esquisse soumise par les porteurs du projet dans le cadre de l'appel peut être téléchargée ici.